Un référenceur ça peut tout faire

Ecrit par Yvan

Sujet : eHumeur

C’est l’automne : les feuilles et les températures chutent et mon humeur avec. Cela explique donc mon petit coup de gueule dominical contre les idées reçues sur les compétences du référenceur.

Car non, un référenceur ne peut et ne sait pas tout faire…

referenceur-peut-tout-faire

Le référenceur maîtrise le développement web

Bien que cette idée reçu commence à disparaitre, nombreux sont les clients, et même les agences, qui pensent encore qu’un référenceur se doit de parfaitement connaître le HTML, CSS, Javascript, PHP, Ajax… Certes, un bon référenceur doit connaitre voire maîtriser les bases du développement HTML et CSS mais aller plus loin, même si ça peut être utile au quotidien, n’a rien d’une obligation. Donc arrêtez de penser qu’un référenceur qui n’est pas en mesure de coder un site de A à Z est incompétent.

Le référenceur a obtenu des résultats en français, il peut donc prendre en charge les autres langues

Voilà l’une des premières idées reçues que l’on retrouve couramment, aussi bien du côté des clients que des professionnels qui souhaitent vendre avec un maximum de marge. Pour toutes ces personnes, merci de prendre note : pour un travail efficace sur un site internet, il est nécessaire de maîtriser la langue ciblée. Aussi bien pour la recherche de mots-clés que pour les optimisations.
Devoir connaître une langue pour l’utiliser…je sais, c’est incroyable.

Le référencement ne prend pas beaucoup de temps…

…du coup, on peut multiplier les sites à référencer sans embaucher des personnes supplémentaires. Devant cette situation encore trop courante, je me sens obligé de répéter que le référencement est un travail de fond, long et relativement complexe. Partir du principe que le référencement consiste simplement à appliquer quelques optimisations et à laisser mijoter pour être premier partout et obtenir un trafic de qualité revient à tenter de pisser contre le vent sans se mouiller (l’image est suffisamment clair ?).
Donc arrêtez de charger votre unique référenceur avec des dizaines de sites à optimiser en même temps, ça ne peut que mal finir.

Le référencement ne nécessite pas de connaitre le secteur de son client

Mais bien sûr. Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu… Le client est, normalement, celui qui connait le mieux son secteur. Le référenceur a pour objectif d’identifier les mots-clés utilisés sur internet dans le secteur de son client mais pas de réinventer son secteur. Sans communication avec son client, le référenceur va obligatoirement passer à côté de son travail, même partiellement.

Un référenceur maîtrise tous les leviers de générations de trafic

Un médecin maîtrise-t-il toutes les spécialités ? Un architecte peut-il s’occuper de l’installation de l’électricité ? Un gérant de restaurant est-il forcément cuisinier ? J’arrête là les comparaisons car je pense que l’idée est claire. Oui, bien souvent le référenceur est conscient des différents leviers de génération de trafic mais ce n’est pas pour autant qu’il est en mesure de les mettre en place efficacement. Chacun ses domaines de compétence.

Le référenceur sait faire du bon café

Encore une fois, c’est une idée reçue…mais je pense que je m’égare. Vous l’aurez compris, un référenceur ça ne sait pas tout faire. Et même si bien souvent sa passion et son métier le poussent à devenir un véritable érudit du web, confier toutes les tâches évoquées ci-dessus, et d’autres encore, à un seul et même référenceur tient du suicide. Mais après, vous faites ce que vous voulez…

Et vous, vous voyez d’autres idées reçues sur les compétences du référenceur ?

Et toujours notre sondage sur vos habitudes de lectures des blogs.

11 Commentaires Pour ce Post Je voudrais connaÎtre le votre !

  1. 512banque dit :

    Le SEO n’a pas besoin d’être une star dans tous les domaines, mais il y a un minimum. Le SEO qui n’est pas UN MINIMUM dev (ou qui n’en a pas la gamberge) sera bloqué à un moment ou à un autre. Le SEO qui vient, la gueule enfarinée, dire “oh, faîtes un meilleur contenu, et puis rajoutez un peu de h3” alors que le header renvoie une belle 503 (ou 404), c’est pas un SEO, c’est un parasite à chasser au lance-flamme.

  2. Didier dit :

    Je voulais tempérer un peu le post mais je vois que 512 l’a fait avec brio. Sans savoir TOUT faire, le métier de référenceur demande quand même de pouvoir porter plusieurs casquettes. C’est un mode de fonctionnement très empirique et qui demande une approche un peu “atypique” (et c’est ce qui fait que j’aime ça). Après, bien d’accord, un “expert en tout”, très généralement, c’est surtout un escroc. :)

  3. Parquet flottant dit :

    Pour la moi, la problématique est qu’on demande au référenceur d’être expert en tout… alors qu’effectivement, il doit être “fortement” initié à tout est savoir parler avec tous les experts ;-)

  4. Referencement E. dit :

    Avant tout le référencement demande beaucoup de veille il faut donc être passionné, même si les bases n’ont pas tellement changé ! Depuis plus de 10 ans de pratique j’en apprends tous les jours et c’est ce que j’adore…
    Après même un super développeur ne fera peut être pas un bon référenceur car souvent ils ne sont pas assez pédagogue(excuses moi les gas mais c’est souvent le cas). Un bon développeur passionné par le référencement pourra automatiser de nombreuses taches assez fastidieuses et donc gagnera un temps énorme :-) Pour cette raison nous tentons de recruter des profils différents.

    Sinon pour le dernier point (le café) de mon coté je suis passé au thé depuis 6 mois pour ses vertus les antioxydants, mince je raconte ma vie… lol.

  5. Aurélien dit :

    Sinon, achetez une machine Nespresso, du coup, spécialiste en café…

    Je rejoins l’avis des deux larrons ci-dessus, mais je serais bien incapable de coder un site sous notepad (on parle d’un site, pas d’une page), pourtant je connais les codes serveur… Amha il faut un juste milieu et nos différents profils font la richesse du métier.
    On en parlait encore au seocamp ce week end (Toulouse), il y a une différence entre une grosse agence et un indé tendance black hat : pas les mêmes clients cible, pas les mêmes actions.

  6. Sylvain dit :

    Même si je suis d’accord avec certains points abordés par mes compères ci dessus, je ne veux pas laisser cet article se faire descendre.

    J’ai plus l’impression que tu as abordé le sujet du point de vue du client et en ce sens tes propos sont cohérents.
    Par contre, il n’est pas toujours facile de faire comprendre que 2 ou 3 spécialistes qui vont travailler 3 jours par mois durant 1 an, ne coûtent pas le prix d’une presta one shot de 2 jours.

  7. Labidi kamel dit :

    JE vois que le référenceur n’est pas obligé de connaitre tous les trucs d’un site web, alors on l’appelle référenceur hébergeur, référenceur graphiste, référenceur développeur, référenceur contoleur de qualité, référenceur ingénieur etc………..le référenceur doit savoir un peux du tous un peux du développement des sites comme la modification du code source, insertion des balise d’optimisation…et surtout la veille sur les nouvelles techniques du webmarketing………..

  8. Yvan dit :

    @Sylvain : non, je n’ai pas placé ma réflexion d’un point de vue client (même si beaucoup de clients pensent comme ça). Crois-moi, il y a encore beaucoup de petites ou moyennes agences qui ont du mal à comprendre que le référencement est un métier à part entière, que ça peut-être long et complexe selon les secteurs, et que le référenceur n’est pas un spécialiste de tous les leviers de générations de trafic.
    Evidemment, un référenceur touche à tout. Mais pour ma part, même si je fais de temps à autre des annonces Facebook ou des mailings, je suis conscient qu’un vrai spécialiste de ces domaines fera bien mieux que moi.
    Voilà l’idée que je voulais développer (mais qui n’a pas forcément été comprise…c’est le problème des coups de gueule :) )

  9. Le Juge SEO dit :

    Un point sur lequel je tempere aussi – Un référenceur sait faire un bon café … et encore heureux sinon je boirai que du jus de chaussette infame ici moi!

  10. Modéré dit :

    Un referenceur ca peut tout faire.. Retweeted it :)

  11. Christopher dit :

    Un bon consultant SEO (ou société) n’a pas besoin de savoir comment tout faire. Mais ils ont vraiment besoin de savoir ce qui doit être fait, dans quel ordre et à quelle vitesse. Il s’agit davantage d’un travail de gestion de projet qu’autre chose. Ne nous leurrons pas. Beaucoup de travail de SEO est assez terne et ennuyeux. Le projet grande image est la chose la plus importante.

3 Trackbacks For This Post

  1. Tweets that mention Un référenceur peut tout faire - eHumeur | E-humeurs -- Topsy.com dit :

    […] This post was mentioned on Twitter by Keeg, Damien Capek, David Cohen, Diana, Amir Aouinet and others. Amir Aouinet said: tellement vrai :) //Un référenceur ça peut tout faire – https://www.ehumeurs.com/un-referenceur-ca-peut-tout-faire.html […]

  2. BlOg'X Office 75 : petit medley du Web | Autour du Web dit :

    […] Un référenceur ça peut tout faire […]

  3. Un référenceur ça peut tout faire | RS dit :

    […] : https://www.ehumeurs.com/un-referenceur-ca-peut-tout-faire.html   If you enjoyed this article, please consider sharing […]

<