WAZABI par Netvibes : ça change quoi ?

Ecrit par E-H

Sujet : eHumeur

A première vue, pas grand-chose… Les flux RSS sont toujours affichés comme des widgets, la barre du haut n’a pas été modifié… donc petite déception.

Par contre, si on regarde de plus près, il y a un  nouveau système d’affichage. A côté du bouton d’ajout de contenu, on a « Widget View » et «  Reader View ».

Wasabi by Netvibes

Et c’est là que ça change tout ! Trois nouvelles façons d’afficher vos flux :

  • Sous forme de liste (ma préférée)
  • Sous forme étendue
  • Sous forme de mosaïque

L’intérêt de cette fonctionnalité est d’intégrer la temporalité aux flux. Vous voyez ce qui a été publié jour par jour. Vous pouvez également mettre des marqueurs pour revenir plus tard dessus et la publication vers votre réseau est facilitée.

Dans cette liste, on peut également soit consulter uniquement le flux ou voir directement le site complet (dans une iframe). Cette solution permet aux annonceurs don continuer à valoriser leurs contenus avec leurs pubs ou leurs évènements non visible dans les articles.

Les autres nouveautés :

  • La mise à jour en temps réel des flux
  • Passage de RMDS (Relational Database Management Systems) au profit de Tokyo Tyrant (accompagné par Tokyo Cabinet) comme base de données principale pour la gestion des flux.

Pour ceux qui veulent s’y inviter : http://wasabi.netvibes.com. Attention, deux semaines d’attentes environ ;-)

Netvibes : le business model

Je me demande parfois quel est le business model de ce genre de sites. C’est souvent la pub. Pour Netvibes, ce n’est pas le cas (aucune pub affiché). Parfois l’objectif est de se faire racheter par Google. (Manque de pot, Ig est déjà passé par là). Leur modèle économique est de

  • Vendre un service de tableau de bord Premium pour surveille l’e-réputation (qui devient de plus en plus complexe)
  • Promouvoir son contenu en réalisant des « environnements » de marque
  • Proposer des tableaux de bords à son personnel
  • Distribuer des widgets publicitaires

Les commentaires sont fermés.

<