Les bonnes pratiques SEO : les statistiques

Après la recherche de mots-clés, je vous propose un article sur quelques bonnes pratiques pour consulter vos statistiques.
On peut lire un peu partout qu’il faut « prendre en compte les statistiques », que « les statistiques sont indispensables sur un site »… mais pourquoi ? Et surtout qu’elles sont les indicateurs à suivre ?

Les bonnes pratiques SEO : les statistiques

Les statistiques : Pourquoi ?

Ajouter un marqueur de statistiques sur son site permet tout simplement de suivre l’évolution de son site au fil du temps. L’indicateur qui est le plus simple à suivre est le volume de visiteurs. Vous connaissez donc la quantité de visiteurs qui viennent sur votre site.

Quand vous regardez vos statistiques, la question qu’il faut se poser est : Que voulez vous savoir sur votre visiteur ? Si vous n’avez aucune problématique, hormis de jouer à « qui à la plus grosse » avec le volume de trafic et éventuellement le temps passé sur le site, vos statistiques ne servent à rien.

Echantillons de problématiques

Vous pouvez soit établir un constat à un instant T, soit suivre un indicateur pour mesurer vos modifications.

  • Quel est la provenance de votre trafic ?
    • Moteur de recherche
      • Volume et part des moteurs de recherche => Mesurer la performance SEO
      • Part de chaque moteur de recherche => Mesurer la performance SEO
      • Volume et part de vos campagnes Adwords => Mesurer la performance SEA
      • Mots clés les plus utilisés pour arriver sur votre site => Mesurer la notoriété en additionnant les mots clés composés de votre marque
    • Liens externes
      • Volume et part des liens externes => Mesurer votre netlinking, votre linkbaiting, vos publications de contenus et vos échanges de liens
      • Avez-vous de gros apporteurs de trafic => Vous pouvez peut être en faire un article sur votre blog pour les remercier, ou essayer de nouer des partenariats plus avancés ?
      • Part des visiteurs provenant de Facebook et/ou de Twitter (autres réseaux sociaux) => Permet de savoir lesquels privilégier suivant votre cible
      • Volume de recherche provenant de mailing => En croisant ces données avec vos données de mailing, vous pouvez connaitre votre performance
      • Volume de trafic provenant de votre flux RSS (si vous utilisez feedburner) => Fidéliser son lectorat
    • Accès directs : volume de visiteurs qui vous ont ajoutés à leur bookmark
  • Est-ce que votre trafic est en accord avec votre cible ?
    • Provenance géographique
    • Langue du navigateur des visiteurs
  • Est-ce que votre l’internaute trouve votre site est intéressant ?
    • Taux de rebond
    • Temps passé sur le site
    • Temps moyen par page
  • Vous pouvez allez jusqu’au détail de chaque page pour savoir par exemple si vos vidéos sont regardés, si vos fiches produits sont lues en entiers…
  • Lors de la refonte d’un site, on peut connaître la taille de l’écran des écrans des visiteurs et leurs navigateurs pour développer un design compatible
  • Est-ce que votre site est un bon entonnoir de conversion ?
    • Installer les marqueurs de conversion : quel est votre objectif ? Quels sont vos objectifs ?
    • Sur quels liens les utilisateurs ont cliqués ? => Permet de comprendre ce qui attire le plus le regard pour optimiser sa conversion

Il existe une multitude de problématiques. Grâce à tous les indicateurs qui sont disponibles, ont peu y répondre soit directement, soit en combinant ou en croisant différents indicateurs.

Dans tous les cas, le mot de la fin sera : regardez vos statistiques en voulant répondre à une problématique. Sinon ce que vous regardez ne sert à rien.

Les commentaires sont fermés.

<