Landing page : un art pas si technique

Ecrit par Yvan

Sujet : Référencement Naturel

Depuis bien longtemps, les moteurs de recherche tels que son altesse sérénissime Google, ont annoncé que le contenu textuel tenait une place particulièrement importante dans le bon référencement d’un site internet. Pourtant, beaucoup de sites continuent à servir un contenu assez pauvre pour privilégier l’aspect graphique.

Alors que faire quand on doit référencer un site au contenu pauvre et qu’on peut pas péter tout le design ? Mais…des landings pages bien sûr.
landings pages

Quelques petits points techniques

Je me permets de faire mentir le titre de mon article avec un petit rappel sur les points techniques concernant les landing pages :

– Environ 200 mots pour garantir une bonne indexation et un contenu assez riche pour placer naturellement des mots-clés
– Optimisation des points classiques du référencement (title, URL…)
– Utilisation de balises HTML de mise en forme (Hx, b…)
– Utilisation du ou des mots-clés ciblés
– Utilisation d’un clavier pour écrire et d’un écran pour voir ce que l’on écrit

Tout cela peut paraitre logique mais il est toujours bon de refaire un petit tour par les bases.

Ressource numéro un : savoir écrire

Je vous vois déjà grimacer devant votre écran, l’air de dire : « Ok prend nous pour des tanches… ». Pourtant, réfléchissez-y bien. Combien de fois êtes-vous tombés sur une page mal écrite, bourrée de fautes en cliquant sur un résultat dans votre moteur de recherche favori ? Et combien de fois êtes-vous partis en courant, votre souris sous le bras, pour aller vite fait sur un autre site tellement la landing mise en place était à vomir ?

Il faut bien garder en mémoire que même si votre landing page faite à l’arrache se positionne, ce n’est pas le moteur de recherche qui va réaliser les objectifs de votre site mais bien l’utilisateur. Et si l’utilisateur se tire de votre site en pleurant du sang, c’est peut-être qu’il faut revoir sa landing. Sa formulation, son orthographe, sa grammaire…enfin faites quelque chose quoi !

Dernier petit conseil quand à « l’art » d’écrire, essayez de le faire en désactivant vos raccourcis clavier tels que CTRL+C / CTRL+V. Vous verrez, c’est un peu plus dur d’écrire sans dupliquer, mais c’est bénéfique. Et on a une impression de travail bien fait…c’est assez hallucinant.

La densité de mot-clé

La bonne densité de mot-clé est de 8,4569 %… C’est bon, ça parait assez ridicule pour être vrai ? Bon sérieusement, faut arrêter avec cette histoire de bonne densité. Non la bonne densité ça n’existe pas ! Je répète… Donc, pour qu’une landing puisse se positionner, tentez simplement de disséminer le ou les mots-clés visés dans vos titres et votre contenu de manière naturel. Évidemment une fois ne suffira pas. 123,5 fois, ça me parait un peu exagéré. Vous pensez pouvoir trouver un juste milieu entre les deux ?

Contenu et structuration

Lorsque l’on rédige le contenu d’une landing page, il faut garder deux choses à l’esprit : la landing doit être un appel à aller plus loin sur le site et votre landing n’est pas la seule page importante du site. Tout d’abord, je suis donc obligé de répéter que le moteur ne vous rapportera pas d’argent et ne remplira aucun objectif. De fait, il faut véritablement essayer de faire comprendre aux internautes que oui votre site répond à leur recherche et que oui ils trouveront leur bonheur. Et pour cela, il faut essayer d’être le plus clair possible dans sa structuration.

Utilisez donc des titres sur vos pages. L’internaute doit être en mesure de rapidement identifier votre contenu, donc n’hésitez pas à lui donner tous les éléments de réponse le plus vite possible. De plus, les titres bien structurés avec des balises <Hx> permettent de mettre en avant des mots-clés pour les moteurs de recherche…Ce serait dommage de s’en priver, non ?

Enfin, je finirai ce point par le raisonnement suivant alors accrochez-vous bien. Vous avez votre landing page traitant d’une thématique. Cette thématique s’avère être celle de votre site…(le truc de malade). Vous souhaitez positionner d’autres pages de votre site sur des mots-clés en rapport avec cette thématique. Bon, pour tous ceux qui ne voient pas où je veux en venir, merci de refaire un petit tour par la case base sans toucher 20 000 backlinks. Mais vous allez les faire ces liens internes au contenu de votre landing ? Ces liens pointant vers d’autres pages du site ? Allez, quoi, au boulot !

De plus, il semblerait que des mots-clés utilisés comme ancres de liens sont mieux considérés par les moteurs de recherche. Ces mots-clés auront donc aussi une importance pour la landing page en elle-même.

La landing page : une page de plus…

Pour finir, j’aimerais vous rappeler qu’une bonne landing page n’est pas une page « satellite » comme on peut souvent l’entendre. Elle doit être pensé comme une nouvelle page à part entière du site. Cela implique donc deux choses.

Tout d’abord, elle doit présenter le même design que celui de votre site. Proposer un design différent sous prétexte que ce n’est pas une page du site c’est courir au suicide d’un point de vue marketing. De plus, cela signifie que cette page doit être linké depuis d’autres pages de votre site. Cette landing page ne pourra pas se positionner sans liens. Et quoi de plus facile que de faire des liens internes ? Donc, ne vous privez pas.

Quoi qu’il en soit, je précise tout de même que les landings pages sont, à mes yeux, des pansements pour le référencement d’un site internet. Dans l’idéal, si un site peut être pensé pour le référencement dès la structuration de son arborescence, il doit l’être. Positionner de « vraies » pages de son site, si ces dernières sont bien pensées, est essentiel. Tout simplement parce que ces pages disposeront, normalement, d’un poids supplémentaire car elles recevront de nombreux liens des autres pages du site et d’ailleurs. Il est évidemment assez difficile de recevoir « naturellement » des liens externes sur une landing page (ce serait trop facile sinon).

Je vous laisse maintenant retourner à vos optimisations car je sens que vous en avez bien besoin (vous noterez toute la condescendance de cette remarque).

N’hésitez pas à prendre 5 minutes pour présenter votre vision des landings pages.

5 Commentaires Pour ce Post Je voudrais connaÎtre le votre !

  1. Julien dit :

    Tiens c’est drôle je n’y vois pas du tout la même utilité.
    Pour moi un LP c’est une page de vente ultra optimisée pour convertir la cible que tu cherches à atteindre vers une offre donnée.

    Cet outil est plus puissant que le site traditionnel, on peut lever des milliers d’euros sur une simple page.

    J’essaie d’en faire un art, chaque jour un peu plus :)

  2. Sylvain (Agence web AxeNet) dit :

    Si le commentaire de Julien illustre bien l’image habituelle que l’on se fait de la landing page (je crois pouvoir dire qu’au départ, on considérait même que c’était des pages faites pour adwords), je trouve que l’article à le mérite d’élargir intelligemment l’utilisation.

    Pour le fait qu’il est préférable de mieux structurer son arborescence en amont, je cautionne de toute mon âme.

  3. Blog referencement | Ya-graphic dit :

    Bon article. Seul regret, pas d’exemple(s).

  4. Yvan dit :

    @Julien : il est possible que le terme provienne de l’e-marketing « pur » à la base et que le référencement se le soit approprié. Après, chaque domaine de compétence a son jargon ou plutôt sa propre utilisation d’un jargon existant.

    @Sylvain : je ne pensais pas élargir ce champs. Pour moi, ce terme est celui consacré en référencement pour ces pages rajoutées par la suite et qui ont pour but de se positionner. Comme quoi, on en apprend tous les jours :).

    @Ya-graphic : j’évite de donner des exemples car chaque site est spécifique. De fait, chaque landing page doit être pensée selon l’activité du site, sa cible, ses besoins en référencement…

  5. Eko dit :

    Il est vrai que l’on parle assez peu de l’objectif de la landing page dabs cet article car pour le referencement, il est de capter l’internaute sur le site pour le faire naviguer sur ce même site pour entrer dans l’entonoir de conversion.

    Je me pose souvent la question de proposer des exemples mais je pense qu’on voit tous ce genre de choses.

    PS : pour une bonne indexation, je serais plus près des 300 mots ;)

1 Trackbacks For This Post

  1. Tweets that mention Landing page : tout un art - Référencement Naturel | E-humeurs -- Topsy.com dit :

    […] This post was mentioned on Twitter by Ehumeurs, Ehumeurs. Ehumeurs said: #SEO #Twitter Landing page : un art pas si technique http://goo.gl/fb/lUPy5 […]

<