SMX 2010 : mon bilan

Comme vous le savez surement, cette semaine (mardi et mercredi), à Paris à l’hôtel HILTON Arc de Triomphe (dans le 8ième) s’est tenu le SMX 2010 (Search Marketing Expo). Ce blog n’est pas celui d’un blog reporter mais je vous tout de même vous donner mes impressions.

SMX Paris 2010

Avant le SMX 2010 à Paris

Je connaissais déjà de nom l’évènement. Aux Etats Unis, le SMX fait pas mal de bruit : articles sur SEOmoz, sur SEJ,… Depuis peu, (cette année ?), le SMX se produit également en Europe (1ere session à Londres). Laurent Bourrelly nous avait fait son compte rendu des 111 trucs et astuces pour le SEO ce qui confirmait le côté intéressant de l’eXpo. Ensuite, comme c’est une eXpo organisée par des américains, je m’imaginais un show à l’américaine. En consultant les différentes possibilités d’inscription, je m’attendais à un salon à côté des conférences.

SMX 2010 – Jour 1 : des débuts difficiles

L’arrivé est prévue entre 8h et 9H. Autant dire que pour venir de la province, il fallait se lever tôt ! Donc arrivée pour 9h dans le hall de l’hôtel, avec un petit panneau pour nous indiquer le sous sol ou se trouve l’eXpo. Très beau hall au niveau inférieur avec un buffet de viennoiseries et autres réjouissances qui nous attendaient.

On se dit que les parisiens viennent de plus près et qu’ils seront là à l’heure. Que nenni ! Les conférences ont commencé avec une demi-heure de retard…

Au programme du premier jour, rien de bien transcendant avec surtout des conférences « d’évangélisation client ». On notera tout de même l’intervention de Susan Moskwa, Webmaster Trends Analyst chez Google pour nous parler des spammeurs et celles de Philippe Yonnet (Global SEO Strategist chez Web DMUK), Yves Weber (Directeur Général associé chez Brioude Internet) et Sébastien Langlois (Directeur Général chez Aposition et ex-Googler) pour nous présenter un des enjeux des moteurs de recherche pour 2010 : la structuration, la hiérarchisation, la lutte anti-spam et la pertinence de la recherche en temps réel.

Et pour finir la journée, une table ronde avec Alexandre Villeneuve (Président du SEO Camp), Sébastien Billard (Consultant SEO senior chez Relevant Traffic), David Degrelle (Fondateur et Président de 1ère Position) et Paul Sanches (Tiger de Seoblackout) pour aborder des thèmes comme la certification CESEO, « la mort du Pagerank », « la mort de SEO » … et répondre aux questions de la salle (PR sculpting, liens en footer, liens en nofollow…). Les avis étaient partagés et le débat présent : instructif !

Pour réussir à nous faire tenir toute la journée, l’organisation n’a pas fait les choses à moitiés : petits fours et canapés à toutes les pauses, café, vins champagne… à l’américaine ;-)

Les encas et manges-debout favorisent les rencontres et les échanges. Et comme on n’était pas trop nombreux (environ une 30aine), il était très facile d’engager la conversation. Les débats OFF étaient tout aussi intéressants que les conférences.

Côté salon, c’était un peu pauvre : 4 prestataires y tenaient des stands concernant principalement des solutions de tracking.

Dans le même temps, se tenait le salon eMetrics. SMX et eMetrics on d’ailleurs partagé la conférence Efficacité = Média x Conversion² (E=MC²) où l’on apprend qu’une des baselines de Google est « L’analytics permet de tout comprendre ». (On ne s’en serait pas douté).

SMX 2010 – Jour 2 : montée en puissance

La même chose mais en mieux : au niveau du cadre, on prend les mêmes et on recommence ! (on a vraiment trop mangé pendant ces 2 jours !)

Au niveau des conférences, on est rentré plus dans le vif du sujet avec des conférences d’expert :
Les indicateurs de classement SEO en 2011

  • De nouvelles réponses apparaissent pour les requêtes correspondantes à des entités nommées. Le moteur doit faire la différence entre un nom propre, un lieu, une requête marchande…
  • De plus en plus de géolocalisation pour les requêtes locales et en associant votre IP
  • Pour les requêtes transactionnelles, les moteurs vont essayer de détecter l’intention d’achat dans la requête pour apporter une meilleure réponse à l’internaute
  • Amélioration des requêtes « fraiches » : utilisation des données du graph social avec la présence de Twitter, Facebook, Digg like et avis utilisateurs dans les SERPS

– De plus en plus de personnalisation en résolvant les problèmes de contextualisation

– SEO pour les sites web de grande envergure

  • Communication : avec les équipes, avec la hiérarchie et avec l’agence
  • Ressources : internaliser un expert SEO en interne pour dialoguer avec l’agence
  • Prévoir et anticiper : les nouveaux projets et les mises en version

Au-delà du « Linkbuilding » habituel : en voici quelques pistes

  • Angela Edouards vend des sources de liens à PR élevé (5$)
  • Auditer les thèmes qui sont largement spammés (viagra, casino..)
  • Trouver des empreintes pour spammer (« Keyword phrase » + « add site »)
  • « N’achetez de pas liens mais des sites entiers »

Pour ceux qui ne l’avaient pas encore vu le jour précédent, Paul Sanchez (alias Tiger) nous a présenté des outils de luikbuilding (et de linkspamming). Dommage que suite à une erreur d’organisation, il n’ait pas eu le temps de tout nous présenter. On a également découvert un bavarois survolté et simplement « awesome » : Marcus Tandler qui est intervenu sur les facteurs de ranking SEO en 2011 et sur les techniques de luikbuilding.

Mon bilan du SMX 2010 à Paris

Des débuts prometteurs bien que certains conférences ne soient pas assez pointus et d’autres sont carrément des conférences « produits »… Par contre, les discussions OFF n’ont pas de prix. J’ai pu rencontrer des personnes vraiment très intéressantes et accessibles pour débattre.

Un conseil pour l’an prochain ? Venez avec vos cartes de visites ;-)

J’attends également avec impatience le programme du SEOCamp’US 2011 qui a comme ambition d’être plus pointue et fait pour les spécialistes (suite à une discussion avec Alexandre Villeneuve).

7 Commentaires Pour ce Post Je voudrais connaÎtre le votre !

  1. LaurentB dit :

    D’après les retours, j’ai la nette impression que SMX Paris n’avait pas grand chose à voir avec les éditions outre manche et outre atlantique.
    Dany Sullivan n’avait même pas fait le déplacement si je comprends bien.

    PS : merci pour le lien. Il y a aussi un billet lié à SMX 2009 qui est intéressant http://www.laurentbourrelly.com/blog/400.php

  2. Blog SEO - Vince dit :

    C’est vrai qu’on n’a pas vu de bilan digne de celui que Laurent avait rédigé sur le SMX de Londres… y a-t-il si peu à dire finalement ?

  3. christophe dit :

    Merci pour ce résumé du MSX 2010. Je n’ai encore jamais pris le temps d’aller dans ce genre de rencontre/conférence mais il va falloir que je m’y mette, sa à l’air intéressant.

  4. Amélie@seriesaddict dit :

    Merci pour ces impressions. Ca donne tout de même envie d’y assister, et pas que pour les petits fours.

  5. Eko dit :

    Effectivement, je n’ai pas voulu trop faire ressentir cet élément mais oui, ca manquait de « awesome », surtout le premier jour.
    Par contre, Marcus Tandlet et Paul Sanchez : de vrais expert !

  6. Houston Web Design dit :

    Ce sont les debuts de cette conf, je pense que pour le moment les organisateurs tapent un peu dans le vague et essaie de trouver la juste mesure, ca devrait venir plus tard.

    A noter aussi que cette année les conference londoniennes avaient mis un gros coup de bourre compte tenu des relatifs echecs des conference des annees precedentes

  7. pieer vanbroeders dit :

    enfin l’europe commence à s’y mettre,c’est bien que tu y étais moi ça sera plutot l’an prochain!

1 Trackbacks For This Post

  1. Tweets that mention SMX 2010 : mon bilan - Référencement Naturel | E-humeurs -- Topsy.com dit :

    […] This post was mentioned on Twitter by Ehumeurs, Ehumeurs. Ehumeurs said: Nouveau post : #SMX 2010 : mon bilan http://goo.gl/fb/HHPeA #référencementnaturel #searchenginemarketing #ehumeur […]

<